Commune de Malicorne

Circulaire vue du ciel

D’après Emile Mâle, historien d’art français, membre de l’académie française, Malicorne signifierait « la mauvaise corne du bois », le village se situant anciennement aux limites de la forêt de Combrailles.

Malicorne est situé sur le canton de Commentry et est membre de  Commentry Montmarault Néris les Bains Communauté. Les habitants de Malicorne se nomment les Malicornois et les Malicornoises.

Le village est partagé entre un bourg historique et une zone d’habitations et d’activités plus récentes.

Le Bourg, sur lequel des objets datant du néolithique ont été retrouvés, était un carrefour de voies anciennes, dont la voie romaine liant Lyon à Poitiers. Il était constitué de trois enceintes de plus en plus élargies. La première encerclait un château dont l’édification et la destruction demeurent incertaines (fin XII°s ?). La deuxième comportait un chemin de ronde protégé par un fossé circulaire. La troisième, la plus large, servait également de protection à l’aide de palissade et de fossés.

Malicorne a autrefois tenu un rôle assez important. En effet, entre les XVIIème et XIXème siècles, des historiens ont retrouvé la trace du passage et de l'installation du procureur du Roi, de greffiers et de notaires royaux. Une voie ferrée traversait la commune, allant de Montluçon à Gannat. Une voie d'intérêt local, appelée "l'Economique" ou "Tacot" la desservait également.

La Brande, dont le nom évoque des plantes poussant sur des lieux humides, ainsi que le milieu en lui-même où poussent ces plantes, s’est développée dans les années 60, par transformation de parcelles agricoles en vaste ensemble d’habitations et d’activités commerciales et industrielles.

Il existe également de nombreux hameaux : Les Vergers, Grand-Charry, Jeux, Les Croix, L’Algaude, Goutte de Bord, Les Meuniers, Le Petit-Charry, Chambouly, Colombarault, Beaufrancon et Les Bourrus.